Envoyer à un ami

Drone Connection Let it fly - Provence - 8 au 15 juillet

Séjour pilotage de drones pour étudier la biodiversité. Voir descriptif détaillé

Drone Connection Let it fly - Provence - 8 au 15 juillet

Séjour pilotage de drones pour étudier la biodiversité. Voir descriptif détaillé

6 participants de 9 à 14 ans
Piloter un drone en terrain accidenté et établir un protocole d’approche de falaise pour prendre des plantes en photo
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Vivien, Bastien, Kilian, Adrien, Clément et Maxime, notre nouvelle équipe de pilotes, se rassemblent dans un coin de la Drôme pour vivre une histoire dronique.

Le Journal de Bord

Dimanche 8 juillet

Nous participants sont bien arrivés sur le lieu de leur aventure, dans un coin perdu de la Drôme, le bien nommé centre Musiflore.
Loin d’être les seuls sur le centre, ils se retrouvent parmi un groupe de 42 jeunes gens venus faire de la science durant leurs vacances d’été, sur des thèmes variés comme l’étude du sol, des arbres, et des insectes.
Cette première soirée a été l’occasion de faire connaissance avec tout le monde, jeunes et animateurs.

Lundi 9 juillet

Pour cette première matinée, les animateurs nous ont rapidement lancés sur une chasse au trésor, avec indices, énigmes, cachettes et tout et tout... L’occasion rêvée pour visiter le centre et s’approprier les lieux !
Ce jeu nous a permis de également de découvrir ce que nous allions faire de notre semaine : établir un protocole d’approche pour analyser des plantes inaccessibles sur des falaises. Nous avons également abordé les notions de sécurité et de législation en compagnie du groupe de Make It.
Nous avons pu récolter des petits indices dans les enveloppes : des chiffres colorés. Nous n’avons pas trouvé tout de suite ce que nous devions faire avec, mais nous avons dû aller manger...

Cet après-midi, nous avons commencé par reprendre les chiffres, nous avons un document qui nous permet de le reprendre dans l’ordre, et il s’est avéré qu’il s’agissait de coordonnées GPS. Nous avons donc pu nous rendre sur les lieu indiqué par les dites coordonnées et sommes tombés sur une caisse violette, contenant... Des drones !
Nous avons pu les monter, c’est-à-dire visser les protèges hélices et les trains d’atterrissages. Suite à quoi nous nous sommes un peu dénoué les pouces en faisant un peu de vol libre, avant l’activité jeu de l’après-midi.

Nous avons fait une balle au prisonnier à 4 équipes ! Nous sommes dans un grand carré divisé en 4 carrés, une équipe par carré, et nous devons recruter le plus de joueur possible en leur tirant dessus.

JPEGJPEGJPEG

Le soir pour la veillée nous avons fait un Vampire vs. Loup-Garou : 2 d’entre nous ont été désignés Duc Vampire et Loup-Garou Alpha sans que le reste ne le sache, les autres étaient villageois. Nous devions partir nous cacher ou courir pour les éviter, s’ils nous attrapaient, nous étions alors infectés et transformés pour la prochaine nuit. Plusieurs nuits se succèdent, et après quelques-unes, nous avons compté le survivants et les nouveaux disciples de chaque camp, pour voir les vainqueurs.

Mardi 10 juillet

Ce matin nous nous sommes installés derrière des ordinateurs : entrainement sur simulateur ! Par binômes, nous devions nous créer un profil à notre nom et réaliser les différents exercices proposés par la formation. Après avoir réussi à tous les faire, nous sommes sortis faire des exercices de perfectionnement avec les petits drones JJRC H31.

JPEGJPEGJPEG

Pour l’après-midi, nous avons eu une petite surprise en arrivant pour l’heure de l’activité scientifique : une caisse fermée, verrouillée par deux cadenas, et une sangle à code... Mais comment l’ouvrir ?
Nous avons pris les drones, les radiocommandes, et les batteries, et sommes descendus à la bibliothèque, pour y trouver notre défi de pilotes : une pêche aux canards, mais avec des drones ! Nous devions commencer par concevoir nos propres systèmes d’accroche sur les drones pour pouvoir attraper les canards qui avaient un anneau de métal. Liberté totale sur le système et le nombre d’essais !


Après de nombreuses tentatives, des crashs, des modifications de crochets, victoire !

Tous les canards réunis nous ont permis d’avoir la clé d’un des cadenas et les chiffres pour trouver les codes des deux autres. Nous avons pu ouvrir la caisse, pour y découvrir... Deux drones, le Phantom 3 Standard et le Phantom 4 Pro !

Mercredi 11 juillet

Matinée initiation Phantom 4, pour la plupart notre premier vol sur un gros drone très bien stabilisé et bourré de capteurs qui facilitent grandement sa prise en main ! Nous avons pu nous faire un peu aux commandes à travers un vol libre de découverte, après avoir eu une présentation de l’application dédiée au drone, qui permet d’avoir le retour vidéo et tous les paramètres de vol. Et évidemment, quelques rappels sur la sécurité !

Nous passions par binôme pour le faire voler, pendant ce temps les autres avaient des exercices de pilotage avec les JJRC afin de se préparer au mieux pour la mission du lendemain.

L’après-midi, nous avons fait un exercice de communication entre pilote et co-pilote, pour comprendre l’intérêt de ces 2 rôles, ainsi que découvrir la notion de parallaxe : la difficulté d’évaluer correctement la position d’un objet (ici le drone) en fonction de la position de l’observateur (ici le pilote). Le pilote avait la radiocommande et le co-pilote la tablette avec le retour vidéo, et l’exercice consistait à prendre en photo des cerceaux placés au sol plus loin, sans se déplacer. Nous avons pu voir la difficulté de cadrer sans l’aide du co-pilote !

Pour la veillée de ce soir, nous avons refait un Loup-Garous contre Vampires ! Le jeu nous avait beaucoup plu.

Jeudi 12 juillet

Ce matin nous avons commencé par faire une vérification du matériel dont nous aurons besoin pour partir en journée de mission, pour tenter des approches de plantes localisées sur des parois rocheuses, des falaises. Nous partons voir ce qu’il est possible de faire avec notre drone Phantom 4, sans risquer de le crasher, et être capables d’identifier les plantes que nous prenons en photo, tout en étant capables de mesurer la distance à laquelle nous les prenons, pour la refaisabilité.

Nous sommes partis à 11h, nous avons pris la voiture pour quelques minutes pour atteindre le début du chemin de randonnée. Nous avons marché un peu avant de nous arrêter sur notre premier lieu de mission, nous avons réfléchi à notre approche avant de décoller. Nous avons pris un peu de temps sur ce premier lieu, nous avons ensuite repris la marche pour rejoindre notre lieu de pique-nique, plus loin sur le chemin, au bord d’une rivière et à l’ombre d’un arbre.

Après avoir mangé, nous avons refait des arrêts sur différents lieux avec d’autres falaises pour pratiquer notre protocole dans des configurations quelques peu différentes.

Vendredi 13 juillet

Repensant à la journée d’hier, nous nous sommes souvenu de la difficulté que nous avions eus à retrouver avec la caméra les choses que l’on voyait à l’œil sous un autre angle. Nous avons retravaillé avec les Phantom sur le protocole que nous avions mis au point sur le coup pour pallier au problème : approcher les cibles-photo en partant du même angle de vue que le pilote, et en gardant toujours un œil (par exemple un du copilote) sur leur position sur l’écran. Nous l’avons donc retesté en approchant cette fois des cimes d’arbres, et l’exercice, concluant, a été suivi par des essais de plans mobiles « artistiques » du centre Musiflore, pour ne pas repartir qu’avec des idées seulement liées au projet, et le résultat était visuellement intéressant. En parallèle de ce pilotage par petits groupes, nous nous sommes entraînés au pilotage de JJRC sur un parcours d’obstacles de notre cru, en extérieur, avec une légère brise... Pas facile !

L’après-midi s’est enchaînée sur le début de la préparation de la retransmission, il nous a fallu choisir quels moyens employer, décider de qui présenterait quoi,...
Ça n’a pas été facile, mais nous nous sommes décidés pour :

  • Un poster
  • Une maquette
  • Un montage vidéo
  • Une démonstration de vol

Nous y avons mis plutôt pas mal d’enthousiasme, une fois que l’on a eu décidé de nos rôles, chaque fois que nous croyions avoir terminé un nouveau détail se rajoutait, tant et si bien que l’on n’a pas pu finir dans l’après-midi, laissant un petit quelque-chose à faire pour le lendemain...

Dernière chose, au coucher du soleil, nous nous sommes échappés de la veillée (pourtant intéressante) pour se retrouver, avec un animateur, pour photographier le crépuscule depuis un Phantom, c’était rudement joli, une des photos laisse deviner comme une ligne de cactus (les cimes des pins) sur un contre-jour orange-violacé !

Samedi 14 juillet

Journée des retransmissions ! Nous devons terminer les préparatifs de notre présentation de l’après-midi, donc nous revérifions quels seront nos rôles sur les différentes parties, et approfondissons la chose : des plantes fraîches viennent remplacer les « vieilles » qui s’étaient flétries dans la nuit sur la maquette, il s’ajoute des choses à dire avant de passer la vidéo, etc.

Une fois que nous avons fini, nous avons pu aller piloter l’aile volante dans un champ en face, avec un casque de vue à la première personne, nous avons donc devant les yeux directement ce que vois la caméra de l’aile volante : vraiment l’impression d’être des oiseaux !

Dimanche 15 juillet

C’est le jour de rentrer à la maison pour la plupart. La fin d’une belle semaine et le début d’une nouvelle, avec certains pilotes qui restent pour accueillir un nouveau groupe.

Vous pouvez retrouver le journal de bord de la semaine suivante en cliquant sur le lien suivant : LIEN.

FAQ

Toutes les photos visibles à cet adresse :
http://www.osi-photos.org/thumbnail...

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également