Envoyer à un ami

Drone Connection Make it - Provence - 22 au 29 juillet

Séjour construction de drone et initiation à l'utilisation d'une imprimante 3D. Voir descriptif détaillé

Drone Connection Make it - Provence - 22 au 29 juillet

Séjour construction de drone et initiation à l'utilisation d'une imprimante 3D. Voir descriptif détaillé

16 particiants de 9 à 17 ans
conçevoir un drone marin capable de faire de la bathymétrie, créer un drone en projet libre, réparations
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 22 juillet

Arrivée progressive de tous les participants, nous faisons petit à petit connaissance en attendant que tout le monde soit là. Le soir, nous prenons notre premier repas tous ensemble puis nous faisons une veillée composée de jeux permettant d’apprendre les prénoms de tout le monde, et donc de faire connaissance, pour commencer notre séjour sans être trop perdus.

Lundi 23 juillet

Forum
Durant cette première matinée, nous avons sondé l’humeur des participants et leur avis par rapport aux premières de vie à OSI. Nous avons fait un rapide tour des prénoms en groupe complet pour rafraichir la mémoire de tous.
Le grand objectif de ce forum était de poser les règles de vie pour nous permettre à tous de vivre de la meilleure façon possible. Pour cela, nous avons constitué des groupes de 3 pour que chacun puisse réfléchir et énoncer des règles de vie par rapport aux aspects social, environnemental, scientifiques… Cela permet aux participants de connaitre les règles de vie, de les comprendre pour les appliquer au mieux.

Activités scientifiques
Pour cette semaine, les animateurs drones ont décidé de proposer pour les candidats qui le souhaitent, des ponts entre les séjours « Let it fly » et « Make it ». C’est-à-dire que selon le souhait des candidats, ils pourront ponctuellement réaliser des activités du séjour drone. Aujourd’hui, quelques participants « let it fly » ont pu participer à nos projets.
Durant les deux premières heures, nous avons demandé aux participants de penser à un drone qu’ils voudraient créer. Sur une feuille, ils ont dû dessiner un drone en précisant sa source d’alimentation, ses fonctionnalités et tout autres détails qui leur paraissaient importants. Ils ont pu présenter leurs projets et les autres jeunes pouvaient leur poser des questions et proposer des améliorations. Les animateurs ont ensuite fait un tri entre ce qui était potentiellement réalisable en fonction des principes physiques et le type de technologie utilisés et du matériel à disposition.
Après manger, le groupe s’est séparé en deux. La première partie est allée piloter des drones JJRC. La seconde partie a commencé des projets « Make it ». Tristan et John sont actuellement en train de travailler sur un chenillard et étudient la possibilité de rajouter plusieurs fonctionnalités. Artus et Chiara ont commencé les réparations des JJRC sous la tutelle de Carole qui met en place un document Excel pour gérer l’usage et les réparations sur ces mêmes drones. Arianis remonte un F450 pour comprendre le fonctionnement d’un drone. Baptiste et Jérémy sont en train de connecter la carte de contrôle à des moteurs, un récepteur et une batterie pour mettre en marche le deuxième chenillard.

Activité extrascientifique
Nous avons réalisé une capture de drapeau. Cela a été une partie très serrée et stratégique.

Veillée
Pour les plus petits, nous avons organisé plusieurs petits jeux coopératifs dans le but de souder les individus et de développer le travail en équipe. Pour les moyens et les grands, nous avons organisé une grille magique. Deux équipes s’affrontent en se déguisant pour aller dans le repère de l’autre équipe jusqu’à qu’ils soient repérés. Le but est de repérés les images d’un tableau pour les reproduire en les dessinant. Tout cela, c’est terminé par un coucher échelonné.

Mardi 24 juillet

Forum
Le temps du forum a commencé par des petites questions sur le bien être des participants. Avant de commencer un jeu dynamique, nous avons rappeler certaines règles de vie en collectivité. Le jeu « ninja go » a permit de conclure sur une note un tout petit peu plus sportive pour bien réveiller tout le monde.

Activités scientifiques
Aujourd’hui, les projets ont bien avancé. Un des groupes assemblant un chenillard a réussi à réaliser la connectique permettant de maîtriser ses déplacements et les tests sont concluants. Ils sont maintenant en train de réfléchir à des moyens permanents de fixer la carte de contrôle et de prévoir un emplacement pratique pour la batterie. L’équipe de réparations a réalisé l’entretien d’une dizaine de drone. Nous avons réalisé des tests et 7 drones sur 10 ont effectivement étaient réparés. Les autres retournent en réparations. Le fichier Excel pour gérer les JJRC a bien été mis en place et est mis à jour continuellement. Un F450 a été complété et a pu être testé avec succès. L’équipe « Fly it » ont même étaient impressionné par sa stabilité. Enfin, la conception assistée par ordinateur avance.

Activité extrascientifique
Les petits ont enchaîné un épervier et une gamelle dans le but de relâcher le plein d’énergie. Les moyens et grands ont réalisé une suite de petits jeux basés sur la coopération.

Veillée
La journée s’est terminé par la classique « Marque maudite ». C’est un jeu dans lequel les animateurs se cachent sur les alentours de Musiflore pour être retrouvés. Cependant, la trace maudite veille à ce que les participants ne réussissent pas à réunir les traces laissées par les animateurs trouvés.

Mercredi 25 juillet

Forum
Pour ce forum, nous avons fait plusieurs petits jeux à éliminations. Et à chaque élimination, les participants marquaient sur une feuille échelonnée leur avis sur des questions sur les séjours.

Activités scientifiques
Pour le premier drone chenillard, différents tests ont été mené pour pouvoir effectuer les bons branchements électriques dans le but d’allumer des LEDS dans différents cas de fonctionnement. L’imprimante 3D a été réparé par l’équipe de réparations et nous avons même pu imprimer une modélisation CAO (conception assistée par ordinateur) pour créer un porte clé « Make it ».
Un nouveau projet a été mis en place. Le but est de crée une voiture télécommandée propulsée par une hélice et muni de servo-moteurs pour changer de directions. Certains se sont donc attelés à la tâche et les premiers drones devraient être terminés d’ici demain.

Activité extrascientifique
Pour la vingtaine de participants restants, nous avons organisé le jeu du bâton. Ce jeu oppose deux équipes. Une équipe qui attaque dont le but est de faire atteindre l’anbut adverse à un de leur membre, portant l’objet totem.

Veillée
L’ambassadeur a été la veillée de ce soir. Deux équipes s’affrontent en mimant une série de mots. Environ 200 mots ont été trouvés. Grosse performance !!!

Jeudi 26 juillet

Forum
La journée a commencé par le jeu du « Wish » dont le but est de faire passer une boule d’énergie par des gestes et des paroles. Nous avons rapidement sondé l’humeur des participants qui est plutôt bonne dans l’ensemble. Nous avons fini par le jeu « Chef d’orchestre » pour rassembler et dynamiser le groupe.

Activités scientifiques
Dans le nouveau projet des voitures télécommandées, une voiture fonctionnelle a été finalisé et la deuxième est en passe d’être terminée.
L’imprimante 3D connait de nouveau des erreurs de calibrage et l’équipe de réparations est sur ce problème en plus de continuer à réparer et tester les drones JJRC.
Sur le chenillard, les composants ont été fixé de manière plus cadrée. Une lampe et une caméra ont été fixé.

Activité extrascientifique
Pour cette activité, nous avons organisé une série de petits défis physiques agrémentés par des questionnements intellectuels. Compte tenu de la chaleur, nous avons veillée à ce que les participants s’hydratent bien. Cela a fini sur une petite bataille d’eau.

Veillée
Les petits ont participé à un rallye choco. Le but étant de se déguiser et de manger du chocolat jusqu’à qu’un autre participants réalise un 6 avec un dé.
Les grands ont joué à un loup garou dans une grotte avec lumière de bougies.

Vendredi 27 juillet

Cette journée a été faite avec les fly-it :

Ce matin, nous partons à pied avec le groupe « Dino dis-moi tout » pour évaluer les possibilités de prise de vue avec un drone, dans le cadre de la recherche et du suivi de traces de fossiles d’empreintes d’animaux.
JPEG
Nous nous rendons dans un petit canyon recouvert par endroit de terre friable et de broussailles.
JPEG
Plusieurs traces sont posées sur les parois ; nous mettons d’abord un Phantom 4 en vol, puis ensuite un Mavic Pro.
JPEGLes prises de vue sont réalisées de loin (15m) puis en se rapprochant progressivement jusqu’à 2 ou 3m entre les arbres. Aux distances proches, vu le terrain accidenté et les arbres, le pilotage devient délicat. Les premiers résultats sont analysés avec Christophe (équipe Dino), avant qu’il ne quitte la site avec sont équipe.
JPEG

Les dronistes notent plusieurs paramètres qui apparaissent comme indispensables à planifier :

  1. Vérifier la vitesse du vent avant de partir.
  2. Etablir un circuit de vol entre les parois.
  3. Positionner la zone de pilotage en fonction de la configuration du site, pour avoir toujours le drone en vue directe (pas de perte de signal).
  4. Vérifier l’absence d’obstacles en encorbellement (arbres ou rochers) sur lesquels le drone pourrait se heurter en remontant.
  5. Prévoir des filtres UV ou autres en fonction de l’ensoleillement et en fonction de la réverbération des parois.
  6. Régler les ISO en fonction de l’ensoleillement et de la réverbération.
  7. Envisager un second drone à piloter à côté du drone de prise de vue, pour éclairer en rasant la surface à photographier, afin d’évaluer la profondeur des empreintes.
  8. Sur un sol poussiéreux, le vent des hélices soulève la poussière, même à 5m d’altitude au-dessus de la zone d’observation, et brouille la visibilité.
  9. En cas de prise de vue sur une zone longue à rejoindre (montagne), et sans électricité, prévoir un système de charge des batteries en altitude, ou des batteries chargées, en suffisance.
    JPEG
    Les dronistes insistent aussi sur certains aspects du protocole de prise de vue dans ces conditions :
  • Joshua : « Le réglage des paramètres de prise de vue est indispensable pour obtenir des images exploitables ; le paramétrage de la caméra, en optimisation avec le site et l’ensoleillement, est indispensable avant le vol ».
  • Thomas : "La qualité du pilote est indispensable compte tenu des risques de collisions à basse altitude.
  • Chiara : « Il ne faut pas voler trop haut pour éviter de louper les traces ».
  • Gaël : "Il est nécessaire de repérer l’environnement pour poser le bon plan de vol entre les obstacles.
    JPEG
    L’équipe Fly-it nous rejoint vers 12h30 avec le Pic-Nic de midi !

En conclusion sur le protocole, il y a deux possibilités :
1. Soit le drone sert à chercher des traces. Dans ce cas, il peut photographier les parois à une altitude de l’ordre de 15m de distance. Les photos sont assez nettes (avec le Mavic) pour zoomer à partir d’un PC et d’un large écran haute définition, et définir des zones d’exploration plus précises à approfondir dans un second temps. Mais il faut compter le temps d’analyse des photos (plusieurs heures ou plusieurs jours) avant de lancer un nouveau vol plus précis.

2. Soit le drone sert à suivre une trace déjà repérée, et il peut aller directement au plus près de son objectif, et s’approcher suffisamment des parois et des traces pour prendre des photos qui permettent leur analyse en profondeur. C’est plutôt ce scénario qui a été testé aujourd’hui, puisque la position des traces était connue.

Après le lunch, le chenillard est testé : le centre de gravité est assez haut, vu les batteries, le projecteur et la caméra fixés sur le haut du châssis.
JPEG Il a tendance à se retourner sur les pistes inclinées de plus de 30°, surtout en latéral. Il faudra donc envisager un centrage beaucoup plus bas pour une future utilisation, et une répartition des charges bien homogène.

L’équipe Fly-it compare le Mavic Pro et le Phantom.

  • Concernant le transport, l’équipe considère que le Mavic Pro étai plus indiqué que le Phantom 4, car plus petit, plus léger et plus compact.
  • Concernant le montage, le Mavic et plus rapide à déployer que le Phantom.
  • Concernant la prise de vue, les photos prises par le Phantom (format RAW) représentaient ici 34.000 ko, contre 4.000 ko pour le Mavic. Bien-sûr, le format RAW n’est pas nécessaire, et en revenant à un mode normal, les photos du Phantom pèseraient moins lourd. Les photos RAW nécessitent un traitement pour sortir des fichiers JPG bien lisibles.
    JPEG
  • La caméra du Mavic permet de zoomer sur un point avant de prendre une photo.
  • Les photos du Mavic permettent de zoomer encore sur le PC Portable en révélant des détails de moins de 5mm sur la surface du sol, et avec une bonne capacité à évaluer la profondeur des surfaces. Les photos prises par le Phantom en mode RAW doivent encore être traitée pour évaluer le niveau de précision final.
  • Le Phantom résisterait mieux au vent ? A tester.

Il est 14h00, le soleil tape dur et nous rentrons !

La fin de la journée est consacrée notamment à l’achèvement des petits véhicules à hélices, avec courses dans le couloir des locaux !
JPEG
Puis à la retransmission, dont une partie a déjà été faite sur place, et au rangement du local Fly-it.

Le soir : une Boum - Interrompue par l’éclipse de lune et l’observation du ciel au télescope !

Samedi 28 juillet

Aujourd’hui, nous retransmettrons les expériences et projets de la semaine.
La matinée est dans un premier temps consacrée aux dernières touches à mettre dans le cadre de l’achèvement des projets.
Puis, elle est dédiée à la retransmission : chacun fait le point sur ce qu’il présentera, et sur la façon dont il le fera.

15h00 : les Parents commencent à arriver. Les tables sont prêtes : sur certaines, les réalisations de la semaine sont posées. Sur les autres, des drones avec lesquels nous avons volé sont exposés. Les dronistes expliquent leurs projets, ou le matériel de vol.

16h00 : retransmission dans l’auditorium : les dronistes (Make-it et Fly-it) exposent leurs expériences sur base du Power Point, puis répondent aux questions, avec plus ou moins de précisions :-) !

JPEG

Voilà ce que nous avons présenté cet après-midi devant les parents et les autres groupes :

A 20h30, Fort Boyard dans la plaine, jusqu’à la tombée de la nuit à 22h00 !

Dimanche 29 juillet

Voilà le jour des départs arrivés, si vite, mais celà clos une semaine riche en émotions et en rencontres. Les vacances ne sont pas terminées dans tous les cas, certains restent, d’autres partent vivre une autre épopée !

Semaine suivante !

FAQ

Toutes les photos visibles à cet adresse :
http://www.osi-photos.org/thumbnail...

Nos partenaires

Voir également